Le spécialiste du voyage responsable

Magdalena Santa Marta : les pieds dans l'eau, le cœur dans la selva et la tête sur les cimes enneigées de la Sierra

Dans l’ombre de Carthagène, Santa Marta est une des plus anciennes villes coloniales fondées en Amérique du Sud. Tout aussi resplendissante que sa voisine, elle a gardé une certaine authenticité et peut se targuer d’être la porte d’entrée du Parque Tayrona, de la Sierra Nevada de Santa Marta, ainsi qu’être sur la fameuse Troncal caribéenne, autrement dit ; la route national 90, cette voie qui amène voyageurs et locaux de Turbo, localité dans l’ouest du pays, dans le département du Choco, près de la frontière avec le Panama jusqu’à la région de Guajira, voisine du Venezuela. Et ceci, tout en longeant les Caraïbes et cette réserve biosphère qu’est la Sierra. Découvrez la « Perle de l’Amérique » le temps d’un article, pour un voyage au cœur de sa nature environnante.

Dans le cœur des Colombiens

Très appréciée du peuple Colombien, de par son accessibilité, son authenticité, son climat,et ses couchers de soleil, Santa Marta est également aimée pour ses activités diverses et son histoire. Dernière demeure du « Libertador » Simon Bolivar, fierté liée au métissage afro-indigène et occidental, c’est donc une ville multi-culturelle, et colorée que vous découvrirez.

Vous apprécierez son marché débordant de produits en tout genre et d’énergie mettant en valeur tout ce passé métissé. Santa Marta, où les cœurs vibrent aux rythmes afro-latinos, vous offre des soirées endiablées jusqu’au levé du soleil, dans les bars donnant sur Rodadero, cette plage populaire  de la côte caribéenne colombienne avec toujours cette omniprésence du sable blanc et des montagnes, qui l’entourent.

Leur amour pour Santa Marta est aussi lié à leur attachement pour certaines de leurs stars du ballon rond, natifs de la ville comme le célèbre Carlos Valderrama ou encore Radamel Falcao. Côté musique, laissez-vous porter par la Cumbia et le Vallenato, représenté fierement par Carlos Vives, artiste local à la visibilité internationale, avec de nombreux tubes dont la Gusta Fresca ou la Gota Fria !

Enfin ils ont une affection particulière pour les romans de Garcia Marquez inspirés par la vie et l’ambiance unique de cette côte caribéenne. Auteur natif de Arracataca, une petite localité voisine, et fierté nationale voire continentale, avec son prix Nobel de littérature en 1994. En bref, Santa Marta est bel et bien un lieu à découvrir pour sa richesse culturelle et sa beauté naturelle.

Escapade au Parc de Tayrona

À une trentaine de killomètres de Santa Marta, le parc se jette dans la mer des Caraïbes. Laissez-vous éblouir par de longues étendues de sable légèrement doré, où vous apercevrez des iguanes se prélasser. Plages bordées de cocotiers, de palmiers, de rochers imposants comme posés dans la mer, polis par les vents et les vagues tortueuses ! Appréciez cette eau turquoise où poissons virevoltants viendront vous caresser les pieds.

Pour le plaisir des papilles : des paillotes par-ci, par là, accueillent vendeurs de jus de fruits frais préparés devant vous. De vrais petits coins de paradis où vous trouverez également d’autres sortes d’encas.

Des chemins de terre se faufilant dans les méandres de la forêt tropicale d’un vert émeraude étincelant, observez pas à pas des espèces endémiques préservées, une flore et une faune resplendissantes mais aussi et surtout les vestiges des sanctuaires indigènes Tayrona, la grande civilisation qui peuplait cette zone géographique.

Croisez avec respect leurs descendants, quatre ethnies indigènes (Arhuacos, Kogis, Wiwas et Kankuamos) qui parcourent avec vous leur territoire, une terre sacrée, avec leurs mochilas (sacs), leurs poporos (objet culturel) et leurs tenues traditionnelles immaculées.

A l’instar de Carthagène, ce parc naturel est le fleuron de cette côte caribéenne de Colombie....

Nos bons plans hébergements

Petits et grands budgets trouveront leur bonheur. Parmi les ecolodges proposée, celle de Cabo San Juan, la star d’Instagram, est reconnaissable au loin, sur son monticule de pierre dominant la baie.  Cabo San Juan offre un magnifique point de vue sur la plage célèbre éponyme. Matériaux écologiques, dominance de bois et de pierres, luxuriant domaine… Il y a là de quoi se fondre parfaitement au parc Tayrona,  à la sierra Nevada de Santa Marta, et à la nature.

Non loin de « Zaino », l’entrée principale du parc, vous trouverez également l’éco-hostal de Yuluka, une auberge de jeunesse dont toutes les lodges reprennent le même principe du toit de chaume que les ethnies indigènes utilisent pour leurs cases !  Une auberge avec un certain engagement écologique en prime.

Un séjour complet dans un écrin de verdure. Yuluka est situé entre les montagnes de la Sierra et le vert du Parc National Tayrona. L’auberge garantit des dortoirs et des logements privatifs, avec une vue incroyable sur la jungle de la Sierra et sur les jardins aux arbres tropicaux chargés de fruits qui apporteront une touche d’exotisme à votre petit déjeuner.

Tout en gardant un œil sur les jardins fleuris, balancez-vous sur les hamacs colorés accrochés aux poutres des terrasses,et comme sur un air caribéen, laissez vous bercer par le chant des oiseaux.

Yuluka est secrètement préservé de la route principale par ses murs végétalisés. Ici, tout est conceptualisé pour se fondre dans l’environnement dans la plus grande discrétion et le respect de la nature. Panneaux solaires sur les toits de chaumes et utilisation du bois, de la literie au plafond. Venez donc vous ressourcer, vous relaxer sur les transats au coin de la piscine semi naturelle !

A noter que l’hostal Yuluka profite à la fois de sa proximité avec la route principale et avec celle  du Parc National. Proche d’une entrée, vous pourrez donc facilement partir pour une journée d’éco-tourisme, en randonnée pédestre ou à cheval sur l’un des sentiers que propose le Parc, celui des Orangers par exemple (Sendero de Naranjos).

Profitez aussi des nombreuses plages plus belles les unes des autres, qui jalonnent la côte, sur des centaines de kilomètres ! Parmi lesquelles, celles de Cañaveral, Playa Cristal, Arrecifes, La Piscina ou encore Bahia Concha. Enfin l’une des activités phares de la côte est la plongée sous marine dans les eaux cristallines du parc.

Nos bons plans activités

Entre préservation des océans et plongée sous marine, la frontière est mince. Afin de profiter de la beauté, tout en étant sensibilisé à l’exceptionnelle flore et  faune aquatique au large du Parque Tayrona, nous vous conseillons de contacter Caribe Colombiano Diving géré par Laurent Avon.

Installé depuis une vingtaine d’années en Amérique du Sud, ce français, marseillais d’origine, est basé sur Santa Marta.  Professionnel confirmé et expérimenté, il a plongé dans les eaux du monde. De la Thaïlande au Mexique, en passant par Madère, il finit par s’installer définitivement en Colombie. Diplômé moniteur avec le niveau Divemaster, il saura vous accompagner avec pédagogie et offrir des services de qualité.

Il propose des plongées personnalisées pour tous les niveaux : d’une excursion en snorkeling à l’initiation, d’open water (plongeur breveté) jusqu’au niveau de Divemaster permettant d’obtenir un niveau professionnel. Il propose également une large gamme de services avec des cours spécialisés comme « la plongée sur épave », « la navigation sous-marine » ou bien encore la « conversation des coraux ».

Pour les plus curieux d’entre vous, les passionnés d’Histoire, de découvertes et de nouvelles cultures, les amoureux de la marche, de treks sur plusieurs jours, tout en explorant un territoire unique au monde sur les pentes de la Sierra Nevada de Santa Marta, pourquoi ne pas faire une excursion dans la citée perdue... La Ciudad Perdida ! Le Macchu Picchu colombien !

 

 

ARTICLE ÉCRIT PAR :
Rodrigo de Dream Voyager le
Laisser un commentaire