Le spécialiste du voyage responsable

Nouvel an Lao Pi Mai : ça s'arrose à Luang Prabang !

Si un seul nouvel an chaque année ne vous suffit pas, venez célébrer le nouvel an bouddhiste au Laos ! Du 13 au 15 avril, la fête bat son plein dans une des plus belles villes d’Asie du Sud-Est. A Luang Prabang, Pi Mai est le festival le plus important de l’année. Tout est permis tant que vous vous amusez et que vous vous rafraîchissez. Ça tombe bien, à cette époque de l’année, il fait très chaud. On vous raconte.

Dans le calendrier bouddhiste, on célèbre la nouvelle année au moment le plus chaud de l’année, entre le 13 et le 15 avril. Cette période coïncide avec le début de la saison des pluies et le renouveau de la nature. Cette fête a lieu dans plusieurs pays bouddhistes d’Asie, au Cambodge, en Birmanie, en Thaïlande, au Sri Lanka et dans une partie du Yunnan. Cette année, nous avons accueilli 2561 depuis Luang Prabang au Laos...

Une fête symbole de purification

Surnommé le Water Festival, Pi Mai est l’occasion de s’arroser d’eau pour bénir la nouvelle année et laver en quelque sorte les mauvais moments de l’année précédente, afin de repartir du bon pied. Ce festival ressemble par certains côtés au célèbre festival indien Holi, la fête des couleurs. Célébré avant l’arrivée de la mousson, Pi Mai symbolise l’importance de l’eau dans la vie des Laotiens, à la fois pour se purifier et pour favoriser les prochaines récoltes. C’est le temps du grand nettoyage de printemps, dans les maisons, bureaux, boutiques, temples, pour accueillir la nouvelle année en grandes pompes. On s’achète de nouveaux vêtements, on se met sur son 31 en sortant ses plus beaux costumes traditionnels pour l’occasion.

Le nouvel an est aussi synonyme de vacances et d’amusement. Les Laotiens rentrent dans leur village, près de leur famille, pour effectuer des bénédictions et se souhaiter les vœux, sans oublier de partager la boisson nationale, la bière Lao. Les hôtels et les transports sont souvent pris d’assaut. Le pays tourne au ralenti pendant plusieurs jours, parfois une semaine.

Au bord du Mékong, un programme animé pendant 3 jours

Pi Mai est le plus important festival du calendrier laotien. A Luang Prabang, le Nord du pays, la fête bat son plein dans toute la ville.

-        Le premier jour est l’adieu à l’année qui se termine. Les laotiens se rendent au temple pour arroser d’eau lustrale les effigies du Bouddha. On voit souvent les plus jeunes verser de l’eau parfumée dans la paume des mains des ainés, en attendant leur bénédiction en retour. Des processions d’éléphants et des défilés ont lieu avec les danses des « Phou Nieu Nia Nieu ». Ces personnages de légende sont considérés comme les ancêtres du peuple Lao, vêtus de masques rouges aux yeux globuleux. Un grand marché rassemble des centaines d’artisans venus de tout le pays. Une sorte de grande kermesse se tient au stade municipal, les femmes portent leurs habits les plus somptueux et sont parées des plus beaux bijoux. Miss Luang Prabang est même élue pour l’occasion.

-        Le deuxième jour est le jour chômé, le jour sans année. On peut légitimement faire ce qu’on veut. Un grand défilé emmène le Prabang, statue de Bouddha symbole de la ville, au Wat Xieng Thong. Tout le monde se rend au bord du Mékong pour édifier des petites tupas de sable, symbolisant protection et prospérité. Un autre rituel tout aussi étonnant est la libération des oiseaux, des grenouilles et des poissons qui a lieu dans l’après-midi comme témoignage de respect pour toute forme de vie sur terre.

-        Le troisième jour est le premier jour de l’an nouveau. Les réjouissances prennent la forme d’un magnifique défilé qui ramène le Prabang au temple.

Pi Mai, le meilleur moment pour visiter le Laos... et se faire arroser !

Parallèlement aux rituels traditionnels, pendant Pi Mai, on a des pistolets à eau, on met la musique très forte et on boit de la bière fraiche en même temps qu’on s’arrose. Les jeunes adorent cette fête, ils se retrouvent à l’arrière des pick-up, et circulent dans les rues pour mieux arroser les passants et les personnes en deux-roues. Restez vigilants si vous êtes sur la route, protégez vos effets personnels, sortez équipez, et criez : Sabaidee Pi Mai !!!

Si vous êtes agacé de recevoir des litres d’eau toute la journée, rappelez-vous que les racines de ce festival sont pleines de bonnes intentions. Même si aujourd’hui, du point de vue des voyageurs, ce festival semble être un pur moment de fête et de folie, l’aspect traditionnel est toujours très présent et c’est ce mélange qui fait de Pi Mai un moment inoubliable.

Pour ceux qui ont vraiment envie de s’amuser pour le nouvel an, rendez-vous l’année prochaine à Luang Prabang !

ARTICLE ÉCRIT PAR :
Rédactrice le
Laisser un commentaire

PHOTOS

Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos
Pi Mai ou le Nouvel An Lao à Luang Prabang - Laos