Le spécialiste du voyage responsable

Ogliastra La Sardaigne entre côtes et montagnes

Terre de nature et de traditions, destination prisée pour ses côtes dont l’arrière-pays reste méconnue, la Sardaigne saura vous conquérir par la beauté de ses montagnes autant que par la chaleur de ses habitants. Des rapports naturels où la convivialité autour d’un bon repas façonnera votre séjour au plus près des locaux. Suivez-nous sur les chemins côtiers et montagneux, à la découverte d’une Sardaigne nature et authentique.

C’est dans les terres de la province de l’Ogliastra que ce voyage commence…  Avec le village coloré de Villagrande Strisail, sur les montagnes du Gennargentu puis la côte de Santa Maria. Vous serez surpris par le peu de villages croisés en chemin : une faible densité de population pour une île invitant à recréer du lien avec la nature environnante.

Sur les pas des bergers

Vous vous en apercevrez vite : l’élevage en Sardaigne est une activité importante du territoire. Le lait de brebis, notamment utilisé pour le pecorino sarde, ce fameux fromage local, et la viande d’agneau font ainsi partis du patrimoine local. Le tintement des cloches deviendra la principale musique de votre séjour et vous essayerez tant bien que mal de suivre le pas habile de ces chèvres et brebis lors de vos randos montagnardes.

C’est tout un art de vivre qui se dévoile ici… Et les ovili di pastori en sont les témoins : ces maisons de bergers traditionnelles perchées à flancs de collines au style du plus sommaire au plus chaleureux guideront vos pas autant que votre imagination.

Loin d’une routine citadine, vous vous surprendrez à rêvassez de cette vie solitaire et déconnectée. Une vie en harmonie avec la nature, au rythme des éléments autant que des animaux.

Et c’est dans ces songes que la balade commence avec l’itinéraire Selvaggio Verde : départ pour le refuge et bergerie Ovile Rifugio Erbelathori à 1200 mètres d’altitude dans le massif montagneux de Gennargentu  dont le plus haut sommet, Perdas Carpìas (Punta La Marmora) atteint les 1834m. Au loin, vous apercevrez les Tacchi d’Ogliastra, des montagnes calcaires spécifiques à Ogliastra. Une excursion que vous pourrez apprécier accompagnés d’acteurs locaux comme Gianluigi qui sauront vous guider autant que vous régaler avec de bons produits locaux.

Un coup de cœur pour une dégustation en plein cœur des montagnes, au coin du feu d’une bergerie toute en pierre et au toit de ginepro (genévrier). Au menu : le fameux et croustillant pane pistoccu (pain local), une savoureuse ricotta fresca, du pecorino sardo (fromage de brebis) et du bon proscuito. Attention à ne pas être trop gourmand face au mirto, le digestif du coin !

Ce refuge pourra abriter les plus aventuriers d’entre vous le temps d’une nuit lors d’un trek de plusieurs jours de mai à septembre. Une petite mezzanine et quelques matelas de paille vous y attendent ! Vous préférez un peu plus confortables ? L’hôtel Orlando est une pépite à ne pas louper, au cœur du parc Santa Barbara.

Immersion nature avec des acteurs locaux engagés

Vous l’aurez compris : les rencontres fortuites avec la faune sarde, ponctueront vos balades de quelques moments d’amusement et de contemplation.

Outre ces animaux déambulant dans tous les recoins de l’île, vous apprécierez des balades comme celles proposées par Sardaigne en liberté : quatre jours d’itinérance avec des ânes, à la découverte d’une nature sauvage et de vestiges archéologique. 

« C’est un retour vers le passé, la découverte d’une autre mobilité, d’une mobilité lente. On marche au rythme de l’âne comme on vit au rythme des saisons », nous précise Jean-Luc, fondateur de Sardaigne en liberté et fervent défenseur de l’éco-tourisme en Sardaigne. Un tourisme de nature en lien avec le territoire et ses habitants, et ce, bien au-delà de la haute-saison.

C’est donc parti pour une jolie balade au départ de la Cantina Sa Pruna, un vignoble sans pesticides où la terre sur terrain pentu est travaillée à l’aide de bœufs, aussi impressionnant que surprenant. De quoi passer un moment convivial et déguster un vin rouge : le Cannonau, cépage typique des régions du Campidano, de Nuoro et de l’Ogliastra. Et pourquoi pas… participer aux vendanges au mois de septembre.

Lors de cette balade, vous rencontrerez peut-être Valentina : une herboriste ayant étudié les Sciences et techniques herboristes à Cagliari et s’intéressant aux nombreuses plantes endémiques pour l’élaboration de tisanes, d’huiles et de crèmes. Engagée dans l’environnement autant que dans l’humain, cette jeune femme pétillante et pleine de pep’s s’engage au sein de son territoire en donnant des cours à l’université du troisième âge tout en développant des projets scolaires avec des enfants et adolescents.

Itinéraire Catamaran et rando sur les côtes

Au départ de Santa Marina de Navaresse et de sa vue sur le Supramonte di Baumei, vous pourrez partir pour plusieurs jours entre terre et mer. Notre suggestion : des journées au fil de l’eau sur un catamaran, accompagné d’Aldo, un vrai loup de mer et son acolyte, Marco, aussi à l’aise sur un bateau que dans ses chaussures de rando. Tous deux enfants du pays, ils vous transmettront avec passion leur amour pour la Sardaigne et sauront vous guider pour de belles excursions à la découverte de leur territoire natal.

Grand voyageur et aventurier dans l’âme, Aldo pourra vous raconter, le sourire aux lèvres, ses expéditions à deux pas de chez lui comme à l’autre bout du monde. Que ce soit Madagascar lors d’une régate ou La Caraïbe lors d’une aventure entre amis à bord d’un voilier rafistolé… Pas de doutes, Aldo saura mêler aventure et histoires fascinantes en vous conter sa passion pour la mer.

Marco quant à lui, également passionné de nature et d’aventure sportive, décida il y a quelques années d’allier passion et métier en devenant guide de l’Aigae (Association italienne des guides environnementaux d’excursions). Calé sur la flore endémique, et les légendes locales ; alerte face aux éléments, il vous embarquera dans des petits chemins de randonnée qu’il connaît comme sa poche. Avis à tous les intéressés, débutants comme fadas de treks, de grimpe ou d’escalade.

De belles balades en perspectives et de quoi devenir incollable sur les spécificités naturelles locales. Un grand coup de cœur pour la Cala Coloritze et son itinéraire prolongé loin de la foule, pour accéder en petit comité à cette petite pépite naturelle prisée des touristes.

ARTICLE ÉCRIT PAR :
Adèle Boudier le
Laisser un commentaire

PHOTOS

La Sardaigne entre côtes et montagnes
Randonnée Selvaggio Verde
Randonnée Selvaggio Verde
Randonnée Selvaggio Verde
Ovile Rifugio Erbelathori
Pane pistoccu - Ovile Rifugio Erbelathori
Cantina Sa Pruna
Anes Sardaigne
Villagrande
Randonnée Selvaggio Verde
La Sardaigne entre côtes et montagnes
La Sardaigne entre côtes et montagnes
Marco
Aldo - Sardaigne
Cala Coloritze
Flore Sardaigne
La Sardaigne entre côtes et montagnes
Pedra Longa
Ovile Rifugio Erbelathori
Ovile Rifugio Erbelathori