Le spécialiste du voyage responsable

Chiang Rai Lanjia Lodge, aux confins du triangle d’or thaïlandais

Au bord du Mékong, face à la Birmanie et au Laos, le Lanjia Lodge est un petit coin de paradis à la fois solidaire et responsable ! Suivez-nous pour une déconnexion totale dans ce havre de paix luxuriant.

Niché dans les montagnes de la province de Chiang Rai au Nord de la Thaïlande, le Lanjia lodge séduit immédiatement par la quiétude du lieu et la vue sur les paysages de la vallée du Mékong. Il y a quelque chose de magique dans l’ambiance et la lumière de cette région-là. On apprend rapidement que Lanjia signifie « paisible » en langue Hmong.

Une Thaïlande authentique, diverse et préservée

Situé au cœur de villages Hmong et Lahu, deux minorités ethniques thaïlandaises, le Lanjia Lodge s’intègre harmonieusement dans son environnement naturel. Ce projet touristique à la fois communautaire et éco-responsable permet aux voyageurs de vivre une expérience authentique basée sur le partage et le respect de la vie des communautés locales. On est loin, très loin de l’agitation du tourisme de masse qui touche certaines parties du royaume.

Le projet a été créé dans l’idée de soutenir directement les minorités Hmong et Lahu en les faisant participer activement à la vie du lodge. Les employés, les guides locaux, les chauffeurs, tout le monde est originaire du coin et appartient à l’une des ethnies de la région. L’Institut de Recherche Tribale de Chiang Mai recense dix groupes ethniques différents dans tout le pays. Ils seraient en réalité plus d’une vingtaine, Karen, Hmong, Akha, Lahu, Lisu... Malgré leur faible poids démographique, ces peuples montagnards contribuent au rayonnement culturel de la Thaïlande.

Nature, charme et confort

Géré par Asian Oasis, l’équipe en charge du fabuleux Lisu Lodge près de Chiang Mai, il y a beaucoup de similitudes entre les deux hébergements, bien que le Lanjia Lodge soit plus isolé aux confins du triangle d’or Thaïlandais. Surplombant un village Hmong, quatre grandes maisons traditionnelles construites en bambou sur pilotis abritent quatre chambres. Simples, rustiques, aménagées dans le pur style traditionnel, elles sont toutefois confortables et équipées d’une salle de bain privée avec eau chaude.

En fin de journée, rendez-vous sur la terrasse privée pour goûter à la cuisine locale face au coucher de soleil. La ferme bio sur place donne les meilleurs ingrédients pour la préparation des repas. Après le dîner, un spectacle de musique traditionnelle est donné par quelques villageois dans une ambiance intime. L’hospitalité et le service thaïlandais ne déçoivent jamais le voyageur. Au Lanjia Lodge, c’est encore un cran au-dessus ! Toute l’équipe est aux petits soins et fait tout son possible pour favoriser les échanges avec les visiteurs.

Immersion dans la vie locale

Cet hébergement est idéal pour les familles, qui peuvent occuper un cottage entier, les amoureux de la nature, et tous ceux en quête de calme et de déconnexion. Pour profiter à fond du Lanjia Lodge, on vous conseille d’y séjourner au moins deux nuits. On vient ici pour se ressourcer mais aussi pour participer à différentes activités. Elles sont la clé de voûte du projet communautaire qui tend à sensibiliser le voyageur au patrimoine naturel et culturel local de la région.

Vous avez le choix entre des expériences culturelles ou plutôt aventure. Randonnée dans la jungle, balade dans les rizières, visite de temples bouddhistes, rencontre avec un chaman ou encore participation à un atelier de batik, technique de textile artisanale … Vous aurez peut-être la chance de partir avec Chak et de découvrir la vie rurale dans les villages, comprendre les différentes coutumes traditionnelles des Hmong et des Lahu. Lors d’une marche de quelques heures, il vous dévoilera les secrets de la jungle thaïlandaise, des vertus des arbres fruitiers et des plantes médicinales.

Protection des modes de vie et cultures régionales

En 2015, le Lanjia Lodge a été récompensé pour ses engagements aux trophées du tourisme responsable asiatique pour différentes initiatives comme la création d’une banque locale de micro-crédit directement financée par les profits générés par le lodge. Ce système permet aux villageois d’avoir accès à des emprunts pour financer leur maison, leurs travaux agricoles ou encore développer des actions culturelles et des programmes éducatifs. Un volet environnemental initié depuis 2008 permet la reforestation d’un terrain octroyé par le Roi.

Enfin, l’impact le plus important est certainement le rôle du tourisme dans la protection des modes de vie des minorités ethniques thaïlandaises. Dans un contexte d’uniformisation, les ethnies montagnardes sont assimilées depuis longtemps à la culture nationale thaïe. C’est une chance de pouvoir encore rencontrer aujourd’hui ces peuples et de découvrir leurs traditions. Foncez !

A deux pas du poste-frontière de Chiang Khong, le Lanjia Lodge est une étape idéale pour ceux qui décident de partir vers le Laos. Le plus beau voyage depuis la Thaïlande est sans aucun doute la croisière sur le Mékong qui permet de rejoindre Luang Prabang, ancienne capitale royale du Laos, classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Bateau local ou embarcation de luxe, à vous de choisir selon votre budget. Vous pourrez dormir une nuit en chemin dans le petit village de Pakbeng et vivre une rencontre unique avec les éléphants du Mekong Elephant Park, un centre de protection des derniers pachydermes du Laos. Mais, ça c’est une autre histoire que l’on vous raconte bientôt !

Lanjia Lodge
347 Kiewkan Village, Moo 6,
TambolRim Kong, Amphur Chiang Khong, Chiang Rai 57140
Thaïlande
Email : info@asian-oasis.com
Tél. : +66 086 887 7060
Tarifs : 150 € chambre double en demi-pension (2 personnes)
ARTICLE ÉCRIT PAR :
Rédactrice le
Laisser un commentaire