Le spécialiste du voyage responsable

Boavista Écolodge Espingueira / 16° 13' Nord 22° 48' Ouest

Situé sur l’île de Boavista faisant face au Sénégal, l’écolodge Spingueira, ouvert en 2007, est né des ruines d’un ancien village de pêcheurs. Un coin de paradis situé au cœur de l’archipel du Cap-Vert, dans l’océan Atlantique.

Au sud il y a Fogo, Santiago ou encore Brava. Boavista, l’une des dix îles volcaniques que compte le Cap-Vert se trouve plus au nord. De cet îlot couvert de dunes et mille fois plus petit que la France, se dégage un charme singulier. L’accès se fait par Rabil, l’ancienne capitale du pays dont la population ne dépasse pas le millier d’habitant. Une fois le petit village septentrional de Bofareira traversé il faut encore parcourir 3 kilomètres sur une route qui devient rapidement piste. Au delà de la rivière asséchée apparaît l’écolodge Spingueira. L’océan, la plage à perte de vue et quelques chèvres, aucun doute, vous êtes arrivés à bon port.

Le plaisir de la simplicité

Installée au coeur du paradis, le respect de la nature est une évidence pour Larissa Lazzari, manager de l’hôtel. "Espinguera est construit avec des matériaux locaux dans une architecture traditionnelle. Nous avons voulu préserver l’histoire et la culture locale" explique l’Italienne âgée de 36 ans. C’est aussi pour cela que la jeune femme a voulu travailler avec la petite communauté environnante qui compte 95 âmes. Aujourd’hui, l’établissement emploie 19 personnes. Parce que l’électricité et l’eau courante sont des biens précieux, pas d’air conditionné ni de télévision dans les chambres. La wifi est disponible à la réception mais les portables restent éteints, il n’y a tout simplement pas de couverture téléphonique à Spinguera. Alors que des panneaux solaires chauffent l’eau, un parc photovoltaïque alimente 70% des installations électriques. Parce que luxe rime ici avec simplicité, les dix chambres, dont certaines sont meublées de lits à baldaquins, et les deux appartements ont tous vue sur la mer. La table propose une cuisine fine et simple, une fusion des genres africain et italien. Les voyageurs optent ainsi volontiers pour la pension complète.

À la découverte de Boavista

« Oasis de calme » ou « délice rustique », les visiteurs ne manquent pas de poésie pour parler de l’écolodge. Vagues et courants rendent parfois la baignade aventureuse mais les amateurs de tranquillité n’ont que l’embarras du choix. La plage s’étend à l’infini. Spinguera constitue une excellente base arrière pour découvrir l’île. Seul ou avec un chauffeur, la location de jeep se fait sur demande. Les sportifs s’essayent au trekking, à la pêche ou à diverses activités nautiques allant du windsurf à la plongée sous-marine. Sauvage et préservée, Boavista apparaît comme un espace hors du temps où plages idylliques et étendues désertiques se mêlent. Les amoureux de nature optent pour une excursion hors piste avec un guide ou une balade dans le désert un soir de pleine lune. Le jeu en vaut la chandelle puisque, une fois la nuit tombée, pas une lumière artificielle n’apparait à l’horizon. De l’infiniment petit à l’étonnement grand, il est possible d’observer ce que la faune endémique a de plus étonnant à offrir. Pourquoi, si la saison s’y prête, ne pas découvrir les riches fonds-marins ou guetter l’éclosion des œufs de tortues ? Les baleines et les oiseaux migrateurs ne passent jamais bien loin.

 

Écolodge Espingueira,
Ile de Boavista - Cap-Vert
Tel : 00238.2511941
Email : info@spinguera.com
Tarifs : Chambres de 95 à 250 €. Appartement et villas de 205 à 480 €
Supplément demi-pension : 30 €/pers. et supplément pension complète : 50 €.

ARTICLE ÉCRIT PAR :
Rédactrice Voyage / Photographe le
Laisser un commentaire

PHOTOS

Sérénité du désert - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Chambre immaculée - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Douceur des tons crèmes - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Simplicité d'une paillotte pour se reposer - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
La nuit tombe sur l'Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Détail - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Lit à baldaquin dans cette chambre aux matériaux naturels - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Douceur d'un soir en terrasse - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Le jardinier - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Le sourire éclatant de Magui - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Il veille sur la lumière de l'Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Une chambre - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Un désert dans l'océan - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Couleurs nature - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Les ruines avant la réhabilitation de l'Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Morro de Areia - Écolodge Espingueira - Boavista, Cap-Vert
Déjeuner au soleil - Écolodge Espingueira - île de Boavista, Cap-Vert
Table colorée dressée face à la plage - Écolodge Espingueira - île de Boavista, Cap-Vert
L'Écolodge Espingueira à la nuit tombée - île de Boavista, Cap-Vert
Repos face à l'océan - Écolodge Espingueira - île de Boavista, Cap-Vert
L'Écolodge Espingueira : matériaux locaux et architecture traditionnelle - île de Boavista, Cap-Vert
Chambre lumineuse sans TV ni wifi ! - Écolodge Espingueira - île de Boavista, Cap-Vert
" Une fois le petit village septentrional de Bofareira traversé, il faut encore parcourir 3 kilomètres sur une route qui devient rapidement piste..." - Écolodge Espingueira - île de Boavista, Cap-Vert
Des anciennes ruines d'un village de pêcheurs, rénovées dans l'esprit du lieu... - Écolodge Espingueira - île de Boavista, Cap-Vert