Le spécialiste du voyage responsable

Hérault Au Domaine de Biar, une vie de château écolo

A Lavérune, aux portes de Montpellier, le Domaine de Biar, à la fois lieu historique, anciennement folie montpelliéraine et mas agricole, écrit une nouvelle page de son histoire qui réconcilie élégance, respect de l’environnement et simplicité. Au programme : cuisine slow food, equicoaching, activités douces et déconnexion totale.

Ferme Royale au temps de Louis XV, le Domaine de Biar devient ensuite un lieu d’agrément dans la tradition des folies, ces maisons de plaisance, bâties par la noblesse et la riche bourgeoisie de Montpellier sous l’Ancien Régime. Au XVIIIeme siècle, c’est aussi un domaine viticole. Aujourd’hui,  cet écrin verdoyant de 50 hectares entre ville et campagne, accueille des chambres d’hôte entourées de chevaux mais aussi de troupeaux de taureaux et vachettes qui paissent tranquillement dans les vastes prairies

« La nature, c’est le luxe du futur »

En 2007, quand Bertrand Schmitt découvre ce lieu à l’abandon, il tombe amoureux des belles énergies que dégagent les vieilles ruines. Il faudra sept années de travaux et de restauration avant qu’ouvrent les hébergements en 2015. « Nous avons décidé d’ancrer ce lieu autour de l’écologie, conscient que la nature est le luxe du futur, selon ses propres mots, et qu’il faut la préserver » raconte Francesca Schiraldi, responsable commerciale du Domaine de Biar. La nature est ici brute et généreuse. Les terres en agriculture biologique qui entourent le Domaine sont fertiles, grâce aux rivières qui le parcourent.

Le Domaine a aussi retrouvé son activité originelle à travers l’élevage et le dressage de chevaux, qui correspond à ses valeurs. Les travaux de restauration et d’aménagement ont été réalisés dans le respect de l’environnement. Pour ce faire, le Domaine a fait appel à des artisans locaux et utilisé des matériaux issus de la bio-construction : isolation en laine de bois, liège et chaux-chanvre, peinture écologique mais aussi chaux naturelles pour les enduits et les mortiers.

D’autres principes de la philosophie durable ont été respectés : conservation, recyclage et utilisation rationnelle de l’énergie, chauffage par pompe à chaleur, utilisation des véhicules électriques pour se déplacer dans le Domaine. L’eau est tirée d’une source profonde avant d’être filtrée et embouteillée. Quant aux eaux usées, elles sont traitées par phyto-filtration avant d’être rendues à la nature. Le verre est privilégié, le plastique banni. « L’objectif, c’est de tendre de plus en plus vers le zéro déchet » glisse Francesca. Le linge est lavé sur place et sèche en plein air dans le parc du Domaine.

Une chambre, une histoire

Pour la décoration, les matériaux recyclés ont été privilégiés. Comme par exemple ces portes de placard qui sont en fait d’anciens volets de fenêtres. « Nous avons essayé dans la mesure du possible de récupérer des objets ici et là et de les restaurer, afin que chaque chambre ait une histoire et une légende à raconter » souligne Francesca. Les chambres, suites et appartements ont été décorés par un architecte d’intérieur dans une atmosphère unique.

Il y a la chambre Henriette, dans les tons rouges qui fait référence à la fille d’un des anciens propriétaires et qui serait à l’origine de la création de la Croix-Rouge de Montpellier. Il y a la chambre Taïson, dédiée à l’un des étalons de l’élevage. Et la chambre Eden, du nom de l’actuelle propriétaire, qui allie la pierre, le bois et les feuilles. Dans les chambres, pas de télévision pour une déconnexion totale. Depuis certaines, vous profiterez de la vue dégagée sur les vastes espaces du parc.

Une cuisine méditerranéenne et slow food 

Au Domaine de Biar, on prendra le temps… de ralentir à tous les niveaux et notamment au moment du repas. En cuisine, place à la slow food, des plats à base de produits bio et de la région, qui respectent la nature, ses ressources et le bien être des animaux et qu’on prendra le temps de savourer. La carte change selon les produits de saison, les envies du Chef, mais aussi du potager, du verger et du poulailler du Domaine.

Choux, aubergines, tomates, blettes, oignons, herbes aromatiques… Ici tout est bio avec deux hectares en permaculture. Au menu : salade de poulet fermier, pancetta, orge perlé et légumes grillés, maigre de Méditerranée mariné à la coriandre et citron confit, ou encore courgettes du jardin, brebis (très) frais, fregola sarda et abricot que vous prendrez le temps de déguster selon le temps, dans le Salon Musique ou sur la terrasse.

Des activités en harmonie avec la nature

Sur le Domaine et dans ses alentours, il existe de multiples façons de se déconnecter et de se ressourcer. Tout simplement, en flânant en plein cœur du parc entouré d’arbres centenaires ou bien en se promenant sur les multiples sentiers qui le traversent, le long de la rivière Mosson, mais aussi en poussant un peu plus loin vers l’Étang de Thau, le Pont du Diable, le lac de Salagou et le Sentier du Dragon. Ou encore lors d’une parenthèse bien-être avec un massage aux huiles essentielles, dans le hammam ou la piscine. Le Domaine vous propose des week-ends cocooning avec une offre spéciale détente.

Des intervenants extérieurs vous proposent également des séances de yoga, de Tai Chi et de Qi Gong. Vous pourrez louer des vélos électriques sur place, faire des dégustations de vin ou des activités avec les chevaux, comme la médiation équine, une façon de s’ouvrir à d’autres horizons grâce au contact privilégié d’un ou plusieurs chevaux.

Infos pratiques

Le restaurant est ouvert aux clients extérieurs.  Le Domaine dispose également de salles de réunion équipées que ce soit pour des événements d’entreprise, un mariage ou tout simplement pour un week-end de détente.

Domaine de Biar
Chemin de Biar,
34880 Lavérune, Montpellier Métropole
Email : contact@domainedebiar.com
Tél. : +33 4 67 65 70 06
Tarifs : A partir de 159 € la nuit dans une chambre lit double
Menu du midi à 30€
ARTICLE ÉCRIT PAR :
Rédactrice le
Laisser un commentaire