Le spécialiste du voyage responsable

Cauvigny "L’Échappée Belle" : dormir écolo blotti dans un Nid sur l’eau

On rêve toujours de voyages à l’autre bout de la terre, persuadés que l’exotisme intrinsèque de destinations lointaines nous gorgera de bonheur. Certes. Mais si des lieux merveilleux à deux pas de chez nous pouvaient nous procurer la même sensation d’évasion et de ravissement ? C’est ce que l’on vous propose d’expérimenter à Cauvigny, petit village de Picardie à moins d’une heure de Paris, qui renferme une parenthèse enchantée et bien-nommée, "L’Échappée Belle".

Nadine et Jean-Luc Guirriec sont les heureux propriétaires d’un domaine qui est sans aucun doute le plus beau de cette petite commune de l’Oise nichée entre champs et bois. 600m² d’habitation en pierres de pays, une superbe grange réhabilitée en espace bien-être, des préaux comme stockage à bois et garage à voitures ou encore une maison de gardiens de 200m², telle est la modeste composition de cette propriété qui s’étend sur un hectare et offre une escapade de charme pour s’évader près de chez soi

Paradis perdu

Si le porche impressionne déjà lorsque l’on se présente devant, c’est le jardin qui nous en met plein la vue une fois l’allée traversée. Les fleurs et les espèces sont si variées, la verdure si abondante que de suite, on est transporté dans un éden merveilleux, accompagné par un clapotis d’eau non loin qui laisse présager d’une douce évasion aquatique après le bain de chlorophylle dans lequel on vient de plonger.

On fait quelques pas pour s’aventurer dans la demeure, à la recherche des maîtres de maison. Stupeur à l’intérieur : une facture ancienne côtoie des œuvres d’art bien contemporaines, un secrétaire se pare de bouquins du sol au plafond, la cheminée est digne de celle des seigneurs d’antan. Mais qui sont donc ces gens qui cultivent avec tant de goût un jardin enchanté autant qu’un chez eux gorgé d’arts ?

Les enfants du paradis

Nadine a fait carrière chez Air France, côté ressources humaines avant de se dédier corps et âme à sa maison d’hôtes qu’elle tient à temps plein depuis 2011. Jean-Luc est pharmacien et possède une boutique non loin. Ensemble, ils ont mis sur pied ce lieu d’évasion qu’ils ont acquis en 2006 après plus de 20 ans de vie dans l’Oise.

« J’ai eu un vrai coup de foudre » raconte Nadine autour d’un verre de cidre. « Cette maison, c’est une histoire d’amour, ça a totalement changé notre façon de vivre. » Une vie plus positive grâce à l’accueil d’hôtes enchantés de partager un tel foyer, et au vert, loin des embouteillages de Roissy qu’elle ne supportait plus.

Jean-Luc, lui, a pris rien de moins que 17 mois de congé sabbatique pour redonner vie à une maison déjà pleine de charme, mais quelque peu tombée en décrépitude. Ajoutez à cela deux ans pour débroussailler le jardin suivis de centaines d’heures à arracher, bécher, planter, arroser… Fort heureusement, l’homme est passionné !

Si Nadine ne propose pas de dîner à sa table, elle vous régale au petit-déjeuner de moelleux à la poire, de salades de fruits frais joliment composées, de muffins aux pépites, de confitures de mirabelles du jardin ou melon-menthe d’été ou encore de madeleines à la fleur d’oranger. "C’est ce que mes petits-enfants adorent quand ils viennent !" Tout en vous contant l’histoire de cette superbe toile colorée choisie dans une galerie comme cadeau de mariage ou encore celle de cette sculpture signée Sylvain Diez. Au salon, on sera resté scotché devant ce portrait de Djibril Cissé par Gérard Rancinan qui n’est pas sans nous évoquer le travail de David La Chapelle. Ou encore par ces planches de bande-dessinées qui ornent la coursive à l’étage, une autre des passions de monsieur.

Tel un oiseau de paradis

Si trois belles chambres offrent la possibilité de dormir à l’étage, on a pour notre part jeté notre dévolu sur Le Nid sur l’eau, une cabane écologique qui flotte blottie au fond de la propriété. Kelly et Gatsby, les deux cygnes domestiques de la maison, sont les seules âmes qui vous y accompagneront. 

Ce nid fait de bois de la scierie voisine, comporte juste assez de place pour un lit très cocooning, un poêle à bois pour se chauffer l’hiver, une douche et une toilette sèche. Toute sa façade est fait d’une baie vitrée donnant sur l’eau et permettant de s’endormir et de s’éveiller face à la nature. La perspective faîte d’eau, de végétation, du ballet des cygnes et des branches larmoyantes des énormes saules qui viennent pleurer dans l’étang est d’un délice sans fin qui invite autant à une rêverie amoureuse qu’à une introspection en solitaire.  

Non loin, la grange offre un bassin de nage à contre-courant et un jaccuzzi où se prélasser dans les bulles, toujours face à de grandes baies vitrées ouvertes sur la nature. Des tentes suspendues aux arbres permettent de s’adonner à la sieste, une table, un banc suggèrent un pique-nique, mais le tout invite à ne rien faire du tout, à savourer l’instant présent. Il nous paraît si exotique, nous transporte si loin...

C’est la force de cette maison d’hôtes picarde : vous faire croire à une échappée lointaine quand vous ne faîtes que vivre votre territoire dans ce qu’il a de plus beau à offrir... 

L'Échappée Belle
1, rue Émile Delaere,
Château Rouge
60730 Cauvigny

Email : contact@maison-hote-oise.com
Tél. : (+33)3 44 08 78 23 ou (+33)6 60 99 45 83
Tarifs : À partir de 95 € la chambre double, pdj inclus
150 € pour Le Nid sur l'eau
ARTICLE ÉCRIT PAR :
Fondatrice le
Laisser un commentaire