Le spécialiste du voyage responsable

Ouarzazate Dar Daif, une oasis pour se ressourcer aux portes du désert

Digne d’un conte des mille et une nuits, la Kasbah Dar Daïf est située dans le douar Talmasla, à quelques kilomètres de Ouarzazate. Elle accueille les voyageurs en quête de fraîcheur et de ressourcement, dans une ambiance qui rappelle celle des caravansérails d’autrefois.

Ouarzazate, un nom qui a lui seul fait déjà voyager, mais aussi le point de départ des excursions pour le Grand Sud marocain. Perchée à 1050 mètres d’altitude, en bordure des jardins, de la palmeraie et près du lac Mansour Eddahbi, entourée par les montages de l’Atlas, la Kasbah Dar Daïf a su s’intégrer dans la nature avec harmonie et respect.

Dar Daïf, ou la maison de l’invité

Il y a 30 ans quand  Jean-Pierre et a femme Zineb achètent cette kasbah prés du désert, leur idée est simple : en faire une maison personnelle. Face à l’engouement de leur proche et des randonneurs qui viennent les voir chaque fois plus nombreux, ils décident alors d’ouvrir une maison d’hôtes, la première de la région. « Nous sommes tous les deux guides de montagne, et nous voulions recréer ici l’hospitalité marocaine » raconte Jean-Pierre.

A l’aide d’ouvriers locaux et des matériaux naturels, ils ont restauré la maison pendant plus de dix ans, en utilisant la terre, le pisé, des alentours  et en mettant en valeur l’habitat traditionnel de la région.

L’aventure commencée timidement prendra chaque année un peu plus d’ampleur avec l’ajout d’une chambre pour devenir aujourd’hui un éco-lodge de quatorze chambres dans une maison traditionnelle. A l’intérieur, les plafonds ont été décorés avec des roseaux intégrés à la structure. Dans un esprit « musée », on trouve du mobilier chiné, des objets anciens et des tapis d’un autre temps. Sur les murs, les chaises, et les coussins, le bleu est roi. Ce tissu ancien a d’ailleurs vu sa fabrication relancée par Jean-Pierre. Et il y a aussi des faïences vernissées vertes.

Ici, tout est pensé pour que l’on se sente comme chez soi. Dès l’entrée, une collection de babouches colorées invite à vous déchausser comme le veut la coutume marocaine. Et ce confort se poursuit dans les chambres.  « Nous voulions que chaque chambre ait son espace séparé pour que les familles ou des individuels se sentent plus à l’aise et en intimité » souligne Jean-Pierre. A l’heure du déjeuner et du dîner, pas de risque de se retrouver coller les uns aux autres, Jean-Pierre a veillé à ce que chacun puisse avoir son intimité dans un petit salon privé  ou sur les terrasses réservées pour deux personnes ou un groupe.

Un engagement pour le tourisme durable qui ne tarit jamais

Très impliqué et engagé dans une démarche de tourisme responsable et d’écotourisme, Dar Daïf a reçu de nombreux labels et de prix récompensant ses efforts, comme le Trophée Hébergement Responsable. L’hôtel est par ailleurs certifié HACCP (hygiène et sécurité alimentaire) depuis 2007 et a reçu la certification Clé verte. Mais pas question pour autant de se reposer sur ses acquis  et de réduire ses efforts. « On cherche toujours à mieux faire, et à améliorer nos services pour rester au plus près d’une démarche responsable et durable sans oublier de nous adapter à notre clientèle » appuie Jean-Pierre.

L’hébergement est doté de panneaux solaires pour chauffer l’eau, réutilise le bois mort et le carton pour chauffer le hammam, recycle les eaux usées pour arroser les plantations et participe également au tri. Les restes de nourritures sont distribués aux voisins dans le besoin.

En cuisine justement, les producteurs locaux sont sollicités pour mettre en valeur les produits de saison. Les herbes aromatiques qui poussent dans le jardin sont utilisées pour parfumer les soupes, les tajines et les thés.

Derrière les fourneaux, les employés viennent des villages alentour. Au menu, les plats mettent à l’honneur le terroir du Sud : pastilla aux pigeons, pigeon farci aux dates, tajine, couscous, tarte citron et safran mais aussi des recettes plus fantaisistes comme la glace aux dattes.

Randonnées dans le désert à dos de chameaux

Et si vous sortiez des sentiers battus pour partir à la découverte des richesses du Sud marocain à travers de nombreuses activités ? Randonnées, treks, canoë sur le lac Mansour Eddahbi, observation des oiseaux et des étoiles, équitation, VTT, mais aussi différents soins prodigués dans le hammam sur place.

Toutes ces activités peuvent se faire seul ou bien de façon encadrée. Spécialisé dans les randonnées chamelières et les treks dans le Haut Atlas et le désert, Jean-Pierre vous propose avec son équipe des grandes traversées avec leurs propres chameaux depuis la maison d’hôtes, porte d’entrée dans le désert et vers l’Atlas. 


Dar Daif
BP 93 45 000 45000, Ouarzazate
Drâa-Tafilalet, Maroc
Email : dardaif@gmail.com
Tél. : +212 (0) 524 854 947
Tarifs : Entre 45 et 140 € suivant la catégorie ce la chambre de mini chambre à Suite, et suivant la période de l’année
ARTICLE ÉCRIT PAR :
Rédactrice le
Laisser un commentaire

PHOTOS

Dar Daif
Dar Daif
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daïf
Dar Daif
Dar Daif
Dar Daif
Dar Daif
Dar Daif
Dar Daif
Dar Daif