Le spécialiste du voyage responsable

Livres Mongolie Marc Alaux, le fils de la steppe mongole

Si vous ne connaissez pas encore Marc Alaux et que vous souhaitez voyager en Mongolie, découvrez sans attendre ses différents ouvrages. A travers ses récits, il donne les clés pour comprendre ce pays fascinant, unique et attachant.

Après des milliers de kilomètres à pied à travers la steppe mongole, Marc Alaux a ramené deux livres merveilleux : « La Vertu des steppes » et « Sous les yourtes de Mongolie ».

Une exploration aux confins de la Mongolie

Marc Alaux est passionné depuis toujours par l’histoire et le patrimoine. Etudiant en archéologie, il rassemble les fonds nécessaires pour réaliser son rêve : un grand voyage en Mongolie. En 2001, il part avec son ami d’enfance parcourir le pays à pied d’Est en Ouest. Au programme : steppes, désert de Gobi et montagnes du Khangai.

En 2003, il repart cette fois seul pour explorer un autre massif, celui du Khenti. Grande aventure solitaire dans une des contrées très isolées du pays. L’année suivante, il arpente les confins montagneux du Nord-ouest du pays : le mythique Altaï, une exploration qui lui demande un engagement supplémentaire.

« Ma passion pour la Mongolie n’est pas un appétit d’enfant qui se contente d’une fois. C’est l’amour d’une vie, du moins je le crois. Revenu du premier voyage, j’entendis l’appel de la steppe au langage de laquelle j’étais devenu perméable. Je l’avais étudiée comme nombril des empires nomades ; j’en fis la maîtresse de mes rêves. »

Suivent encore d’autres voyages, toujours en immersion de plusieurs mois. Au total Marc Alaux parcourt environ 7 000 kilomètres à pied en Mongolie. La marche est synonyme de contemplation et de rencontres. Surtout dans la steppe, où la raréfaction de la présence humaine intensifie les échanges. Aucun nomade ne laisse le voyageur à la porte, tout le monde est bienvenu dans les yourtes : c’est l’hospitalité mongole légendaire. Désireux de comprendre d’avantage ce pays et son peuple, il ira passer plusieurs mois dans la capitale, Oulan-Bator, pour apprendre le mongol et même séjourner sous la yourte avec des nomades en plein hiver. Immersion garantie.

Petite révérence à la vie nomade

Que ce soit en ville ou dans la steppe, Marc Alaux s’imprègne de la culture locale et devient le spécialiste français de la Mongolie du XXIe siècle, ou comme il est indiqué modestement sur le site internet des éditions Transboréal (il y travaille comme éditeur), « un fin connaisseur et sympathisant du monde mongol ».

Lors de ses nombreuses aventures en Mongolie, il a lié des amitiés, vécu le quotidien des éleveurs nomades, participé aux fêtes ou aux migrations saisonnières. A mi-chemin entre l’étude ethnographique et le récit de voyage, Marc Alaux met en lumière les modes de vie des nomades tels qu’ils sont réellement. Il parle de ce pays avec vérité, respectant les nuances de cette société singulière, loin des clichés habituels.

Au-delà de sa passion pour la Mongolie, Marc Alaux est un grand voyageur, féru d’aventures au long cours et de rencontres authentiques. Sa vision du voyage correspond aux valeurs du tourisme responsable que nous défendons depuis toujours chez Babel. Quand il n’est pas en Mongolie, il consacre son temps à l’étude des steppes d’Asie centrale et de Haute-Asie.

Articles, conférences, événements culturels en rapport avec la Mongolie, il a d’ailleurs participé à la troisième édition du No Mad Festival, en juin 2017. Depuis le site de l’Office de Tourisme de Cergy-Pontoise, il a tenu une conférence passionnante sur la Mongolie : « Vivre l’espace, le temps et l’infini ».

Concernant son actualité, un petit livre « Proverbes & dictons de Mongolie », co-écrit avec Charlotte Marchina et illustré par des calligraphies de Jamiyansuren T. Onolt vient d’être publié aux Editions Géorama.

 

ARTICLE ÉCRIT PAR :
Rédactrice le
Laisser un commentaire